Il était une fois le Conseil en Image…

par | 24 août 2016

Suite au tout premier article « Il faut que, je dois, je devrais… » que j’ai partagé avec vous au début de la semaine, je suis très heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler d’un tout autre sujet : le Conseil en Image.

Au-delà des émissions télévisées et des nombreux blogs évoquant les termes Relooking et Coaching – Conseil en image, il me semblait intéressant de présenter sur le blog Radiant Orchid, cette belle profession de conseillère et coach en image.

Une petite question pour débuter. A votre avis, depuis combien de temps ce métier existe-t-il ?

Lorsque je pose cette question, nombreux de mes clients me répondent : « Dans les années 2000 avec Cristina Cordula » ou parfois « Peut-être un peu avant, aux Etats-Unis ». Et bien non ! Le Conseil en Image est bien plus âgé, puisqu’il affiche 316 ans au compteur !

C’est en effet, à partir de 1700 que Madame de Pompadour (en France donc !) décide de conseiller des jeunes filles de la cour sur la manière de se tenir, mais également sur leurs robes et leurs coiffes.

70 ans plus tard, à Paris, rue Saint-Honoré (dans la même rue que Radiant Orchid, comme quoi il n’y a pas de hasard dans la vie !), c’est Rose Bertin qui inaugure avant l’heure l’ère des créatrices de mode. Celle qui jouira de la faveur de la reine de France, Marie-Antoinette et sera nommée « Ministre des modes », saura briller par son talent et sera réclamée dans toutes les cours d’Europe.

A partir du 19ème siècle, Michel Eugène Chevreul (1786-1889), célèbre tapissier des Teintures des Gobelins, est le premier à étudier l’influence et l’interaction des couleurs sur l’individu. Dans son ouvrage « De la Loi de contraste simultané des couleurs », l’auteur nous parle pour la toute première fois de la relation entre les nuances des tissus et les couleurs naturelles des cheveux et de la peau. Il remarque notamment l’effet des couleurs sur le teint de l’être humain. C’est là que sont nées les premières méthodes d’analyses colorimétriques, qui révèlent les couleurs qui nous valorisent.

A cette époque, apparaissent dans les milieux les plus aisés, les premiers conseillers de mode. Au début du 20 siècle, ces derniers approfondissent leurs compétences  dans le monde de la Haute Couture. Ils ne se limitent plus à la colorimétrie mais prennent en compte la silhouette générale et suggèrent des coupes et des formes adaptées en terme de style.

C’est en 1942, que la couturière américaine Suzanne Caygill théorise la méthode dite « des 4 Saisons » qui montre le lien étroit entre les couleurs des saisons, les tons de la peau, des cheveux et des yeux d’une personne et la personnalité de cette dernière.

Un effet boule de neige se crée et de nombreux conseillers en image fleurissent aux Etats-Unis. Chez nous, en France, la profession de conseillère en image est officiellement présente à partir des années 60 dans les milieux aisés ou dans le secteur du spectacle.

Vers 1980, c’est Caroll Jackson, une élève de Suzanne Caygill, qui crée la technique « Color Me Beautiful ». Elle inspire alors des conseillers en image en herbe à se former en solo ou à l’aide de différents livres.

En 1988, Patrick et Judith Halpin établissent une méthode dite directionnelle. Bien plus précise que les 4 saisons, cette dernière est basée sur la température, la clarté et la saturation de la couleur.

Dans le milieu de la politique, dans les années 90, c’est le Président de l’époque, Jacques Chirac qui bénéficie des conseils d’un spécialiste. Il lui propose des tenues en accord avec son résultat colorimétrique et sa morphologie.

Alors si vous n’avez pas encore identifié les couleurs, les teintes et les nuances qui vous valorisent personnellement, n’hésitez pas à contacter Radiant Orchid !

Avec « la découverte de vos couleurs« , vous découvrirez les critères de la méthode ColorPrecision®, qui est une nouvelle technique combinatoire précise et fiable à 100%.

Besoin de couleurs dans votre vie ?